Comment commencer sur le bon pied aux Royaumes Renaissants de la Franche-Comté
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Le prestige

Aller en bas 
AuteurMessage
Ely
Fondateur
Ely

Nombre de messages : 120
Age : 44
Date d'inscription : 13/03/2008

Feuille de personnage
Village: Dole
Niveau: Universitaire (3)
Métier: Boulangère

Le prestige Empty
MessageSujet: Le prestige   Le prestige Icon_minitimeSam 4 Fév - 6:40

Chaque Comté possède un niveau de prestige symbolisant la réputation dont il jouit vis-à-vis de ses voisins et en Europe de façon générale. Un bon niveau de prestige augmente l'efficacité des armées et de la bureaucratie.

Le prestige est calculé avec deux chiffres après la virgule entre 0,00 et 5,50. Il est rendu public sous forme d'étoiles (dont le nombre correspond à la partie entière du prestige) :

5 étoiles : Comté admirable, connu dans toute l'Europe comme un lieu de puissance et de prospérité. On ne prononce son nom qu'avec admiration ou crainte. Les habitants de cette province sont extrêmement fiers d'eux-mêmes et savent que tout leur est possible.

4 étoiles : Comté glorieux, fier et puissant. Il étend son influence sur ses voisins, possède une économie florissante et le montre.

3 étoiles : Comté valeureux. L'économie est saine, l'administration bien gérée, les rues propres. Les gens sentent bon.

2 étoiles : Comté valeureux (mais pas trop), bien géré mais sans excès. A parfois un peu de mal en fin de semaine, mais se débrouille.

1 étoile : Comté en difficulté. Son économie tire un peu la langue - il évite donc d'avoir trop de prétentions. L'administration a parfois du mal à suivre.

0 étoile : Le terme de "Comté" ou de "Duché" est employé un peu abusivement car il ne s'agit que d'un assemblage de pauvres villages qui se méprisent mutuellement. Personne ne gère rien et renvoie la responsabilité vers d'autres.

En règle générale, le prestige s'acquiert dans le cadre de "jeux à somme nulle", ce qui signifie que si votre Comté acquiert du prestige, alors il le prend à un ou plusieurs autres Comtés.

Le prestige s'acquiert principalement par l'étalage et l'utilisation de richesses de toutes sortes. Les victoires militaires et diplomatiques, l'assentiment de la population à la politique menée et la présence de nobles entrent également en jeu. La plupart des actions fournissent une certaine quantité de prestige valable pendant 60 jours.

Assentiment de la population

Des sondages sont effectués auprès d'échantillon de la population afin de tester leur assentiment à la politique du Comté, dans des domaines comme l'économie, la sécurité, la défense, etc.

Tous les 12 jours, un classement est effectué. Le Comté ayant les meilleures réponses gagne une quantité de prestige égale à +0,50 ; celui qui a les moins bonnes réponses -0,50.

Tous les autres Comtés reçoivent, en fonction de la réponse des habitants, une quantité de prestige comprise entre ces deux extrêmes, de façon proportionnelle à leur classement.

Ce bonus (ou malus) est valable 60 jours à compter de son attribution.

Points de Cour

Tous les 30 jours, on compte l'ensemble des Points de Cour acquis par les habitants de chaque Comté. Le Comté ayant ainsi acquis le plus grand nombre de Points de Cour par habitant gagne une quantité de prestige égale à +1,00, alors que le Comté ayant acquis le plus faible nombre de Points de Cour en perd autant. Tous les autres Comtés reçoivent, en fonction du nombre de Points de Cour respectivement acquis, une quantité de prestige comprise entre ces deux extrêmes, de façon proportionnelle à leur classement.

Ce bonus (ou malus) est valable 60 jours à compter de son attribution.

Le prestige et la guerre

Les événements militaires peuvent faire varier le prestige des comtés, tout comme le prestige peut décider de l'issue d'une bataille :

Une victoire militaire stratégique rapporte un bonus de +1,50 au vainqueur. Le perdant perd 1,50.

Une victoire militaire tactique rapporte un bonus de +0,50 au vainqueur. Le perdant perd 0,50.

Une initiative diplomatique remarquée rapporte jusqu'à +0,50.

Premier principe

De façon générale, l'attribution de bonus et de malus, dans l'étude d'un événement ou d'un groupe d'événements, ne dépend que de l'état initial et de l'état final considérés. A même état initial et même état final doivent correspondre un même bonus. Ainsi, le retour à une situation militaire précédente doit entrainer un retour aux bonus/malus précédents.

Cas où le vainqueur n'est pas un Comté

Dans le cas où le vainqueur est une armée non-liée à un Comté, le bonus positif ne s'applique à personne alors que le malus s'applique bien au perdant.

Exemple : Si la Provence finance des armées franches qui parviennent à s'emparer d'une ville du Languedoc sans combattre, et qu'on considère qu'il s'agit là d'une défaite stratégique pour ce dernier, alors le Languedoc perdra 1,50 de prestige, mais la Provence ne gagnera rien.

Cas où le perdant n'est pas un Comté

Dans le cas où la défaite est subie par une armée non-liée à un Comté, aucun bonus ou malus n'est appliqué, sauf si on peut déterminer de façon externe, et plus ou moins clairement que l'armée défaite tentait d'agir en sous-main pour le compte d'un Comté. Dans ce cas, bonus (pour le vainqueur) et malus (pour le Comté caché derrière l'armée défaite) s'appliquent, avec un coefficient variant de 0 à 1 suivant la pertinence et la clarté des éléments attestant la manœuvre du Comté défait. Afin d'établir ces faits, le porte-parole du Comté prétendant au bonus peut faire usage d'absolument tous les moyens.

Le prestige Cas_oa10

Exemple : La Provence finance des armées franches afin de destabiliser le Languedoc. Si ces armées sont vaincues et qu'on considère qu'il s'agit là d'une victoire tactique, alors il est possible au porte-parole du Languedoc de prétendre à un bonus maximal de 0,50 (et ainsi d'infliger un malus maximal de 0,50 à la Provence). Une décision d'arbitrage de l'administrateur peut, par exemple conclure à un bonus de 0,25 pour le Languedoc et à un malus de 0,25 pour la Provence.

Priorité des règles

Exemple : Reprenons l'hypothèse où la Provence finance des armées franches qui parviennent à s'emparer d'une ville du Languedoc sans combattre, entraînant donc un malus de 1,50 pour le Languedoc, sans contrepartie positive. Si, après cette prise, une armée Provençale prend sans combat la ville franche conquise par l'armée neutre, alors, par respect de la règle c), la Provence gagnera 1,50 et le Languedoc ne perdra rien de plus.

En effet, la situation initiale et la situation finale sont les mêmes que dans le cas où la Provence aurait pris la ville au Languedoc avec ses propres armées, sans passer par des armées tierces.

Événements de jeu négatifs automatiques

Ces événements sont les seuls (si on excepte certains cas particulier de D.) à ne pas avoir de contrepartie positive.

Capitale occupée par une armée étrangère : -2,00 pendant toute la durée de l'occupation + 60 jours à partir du retrait de l'armée (non cumulable : si une deuxième prise a lieu, la première prise n'entraîne plus de malus)
Révolte dans un village : -0,20 pendant 30 jours (cumulable)
Révolte dans la capitale : -1,00 pendant 30 jours (non cumulable)
Influence du prestige sur les armées

Les armées reconnues par le Comté ont un bonus/malus (lors de la détermination du rapport de forces) selon le prestige de la province.

0 étoile : -20%
1 étoile : aucun modificateur
2 étoiles : +20%
3 étoiles : +40%
4 étoiles : +70%
5 étoiles : +100%

_________________
Le prestige Misselyzyasignaturenew
Toujours derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vagabondsdefranche.forumactif.com
 
Le prestige
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Festival de la verticale à la SAQ...
» Campagne D&D par Krugger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Château des Vagabonds de Franche-Comté :: Comment avancer dans les RR :: La guerre dans les royaumes-
Sauter vers: